Histoires pressées

textes mis en musique d’après les livres de Bernard Friot - Concert tout public dès 7 ans.

Voir les vidéos

Le concert spectaculaire de la Fanfareduloup Orchestra
D’abord, il y a sur scène les gradins, les pupitres et quelques instruments : marimba, contrebasse, batterie. Et puis ils entrent : douze musiciens, une musicienne, chemise et pantalon noir. Les instruments sont maintenant au complet : cuivres, bois, guitares ; voilà, l’orchestre est en place.
Quelque chose , déjà, a commencé, une histoire, et j’attends la suite.
Ils jouent et ils racontent. Je connais les textes choisis et mis en scène : je les ai écrits. Mais je les découvre neufs, plus grands, plus forts, plus lumineux. Autres. J’ai dit : mis en scène. Oui, c’est cela. Il n’y a ni comédien, ni décor, ni costumes, mais la musique joue tous les personnages. Les émotions, aussi : le rire, la tendresse, l’ironie, un peu d’impertinence aussi. C’est du théâtre, ou du cinéma. J’ai l’impression que la musique tend un écran géant au fond de la scène et, pendant un instant, j’ai peur : mes petites histoires vont se perdre dans cette nouvelle dimension. Mais non, la musique transforme les textes, les gonfle au maximum et les laisse s’envoler, comme des ballons.
Oui c’est un « concert extraordinaire », un concert à grand spectacle : des chevaliers attaquent un dragon, un feu d’artifice éclate, une araignée géante attaque un moustique présomptueux, un enfant dévore un tigre (avec des frites)… La musique donne à voir et elle amplifie les mots jusqu’à les faire éclater. Vrai, ce soir, c’est la fête !

Bernard Friot

Rares sont les histoires qui touchent en même temps tous les musiciens de notre orchestre, mais le monde imaginaire de Bernard Friot, l’auteur des « Histoires pressées », éditées aux éditions Milan Poche Junior, nous a convaincus qu’il était temps d’appliquer nos talents de compositeurs-interprètes à ces sublimes et succinctes écritures. Chaque histoire est un mini chef-d’oeuvre, drôle, touchant, qui, en à peine une page, est déjà fini ! L’idée de composer des « miniatures » pour des textes destinés au jeune public nous a fortement emballés.
C’est aussi un retour vers un public que nous avons su toucher et charmer déjà avec « La Chèvre de Monsieur Seguin ». Chaque compositeur a imaginé à sa manière comment les textes apparaissent. Dits par un comédien ? enregistrés et diffusés ? Surprise ! Entre les mots d’un récit et les notes d’une mélodie il y aura de quoi faire un concert spectaculaire (dé)concertant, pour tout un chacun, de 7 à 107 ans !

Création :
- 17 janvier 2008 - 20h - Théâtre de l’Alhambra

Rejoué :
- 19 janvier 2008 - 17h - Café du Soleil de Saignelégier - Fest’hiver, festival transfrontalier jeune public
- 23 août 2008 - Festival Les jardins musicaux - Cernier
- 13 septembre 2008 - Rennweg 26 - Bienne
- du 16 au 21 décembre 2008 - Théâtre de l’Alhambra
- les 8 et 9 octobre 2009 - Aula du Collège de Terre-Sainte - Coppet
- 3 décembre 2009 - Rennweg - Bienne
- les 14 et 15 janvier 2012 - Le Petit Théâtre - Lausanne
- du 28 février au 3 mars 2013 - Théâtre du Loup - Genève

Programme

Autobus Christophe Berthet
Ce petit texte pourrait faire penser un peu à un collectif de personnes en train de débattre sur un sujet de la plus haute importance : Est-ce vraiment un autobus ? Celui qui a émis cette idée devra être très convainquant pour faire face aux arguments contraires de ses collègues très en verves. Toute ressemblance avec des groupes ou personnes existantes, est totalement fortuite et involontaire.

Escargot et tortue, tortue et escargot Jean-Luc Riesen
[ESKARGO] n. m. - 1549 ; escargol 1393 ; provenç. escaragol, a. Provenç. caragou, avec infl. des dér. de scarabæus ( —> escarbot). 1. Mollusque gastéropode terrestre (héliclidés) herbivore, à coquille arrondie en spirale => colimaçon, limaçon ; région. Cagouille Manger une douzaine d’escargots ? Loc. Aller, avancer comme un escargot , très lentement (cf. comme une tortue*) - Délicieux, mais susceptible
[TORTY] n. f. - v. 1190 ; lat. Pop. °tartaruca (bestia), de °tartarucus, class. Tartareus « du Tartare, infernal » 1. Reptile ( chéloniens) à quatre pattes courtes, à corps enfermé dans une carapace, à marche lente. => caouane, trionyx. - Fausse tortue ou tortue-luth* ? Loc. Marcher d’un pas de tortue, avancer comme une tortue, très lentement (cf. Aller, avancer comme un escargot*) Charmante, mais très susceptible

Texte libre Monika Esmerode
Texte, musique, même la vie elle-même - tous donnent l’opportunité de faire des variations sur un thème. En voici un exemple.

Mathématique Yves Massy – Voix : Lou Mastrangelo
Lou a choisi le texte, comme une grande, car elle est grande maintenant, la petite. Lou, c’est ma fille aînée. Elle a dix-huit ans et... comme elle est futée, la petite, qui est grande, maintenant, elle en a profité pour nous envoyer une volée de bois vert, à moi et à sa mère. Oh, on l’a bien méritée, sa mère et moi, vous savez. Car on la lui a mise, à la petite, la pression, pour les résultats, pour l’exigence, pour la réussite, pour l’école, pour les amis, pour les loisirs... C’était plutôt bête, quand j’y pense maintenant. On a été passablement bête, parfois. Très bête. Comme elle n’est pas rancunière, la petite - mais je ne peux plus dire la petite, car elle est grande - elle se moque. Elle nous moque. En grands éclats de rire tendres. Vous verrez. Et c’est un grand plaisir. Pour elle et pour vous. Le grand plaisir, pour moi, c’est qu’on le fait ensemble, on se moque de nous ensemble, on passe du temps à se moquer ensemble, de nous. Car on n’a plus guère le temps de se croiser beaucoup, avec la petite, depuis qu’elle est grande.

Encore une histoire tragique Yves Cerf
J’aime les dictionnaires, petits et gros Roberts, dictionnaire des champignons, dictionnaire des synonymes et contraires, dictionnaire analogique... J’en possède quelques uns et pas des moins lourds… j’ai même un savoureux dictionnaire des onomatopées ou l’on trouve des choses comme : blam, badaboum, bistanclaque (bruit du métier à tisser traditionnel…) ou encore tchaf et zouip… J’aime bien sûr aussi les romans. Romans savants, drôles, de gare… Toute une partie de nos vies, non ? Alors cette histoire tragique m’a rempli d’effroi et de bonheur.

Moustique Sandro Rossetti
Bzzzr, Bzzzr… Ah ! que c’est agaçant ce petit bruit lorsqu’on essaie de s’endormir en vacances en Italie. Mais rira bien qui rira le dernier…

Nelly, je t’aime Bill Holden – Voix : Etienne Privat
Les moyens de plus en plus fantastiques que Pedro utilise pour ses déclarations d’amour à Nelly sont dignes d’une bande dessinée ou d’une comédie musicale. Et la réponse de Nelly est un vrai bouquet final qui confirme son amour réciproque et complète d’une manière éclatante cette histoire. Mon coup de coeur pour ce bijou de Friot m’a inspiré à composer une musique illustratrice ayant comme fil conducteur une valse comme on trouve dans les bals de campagne. Et pour la narration, rien de mieux que la voix charmante d’un comédien genevois qui guide la Fanfareduloup Orchestra (et le public) en articulant les mots si bien choisis par l’auteur.

Il/Elle Philippe Cornaz – Voix : Lou Mastrangelo, Bill Holden
Masculin/Féminin ; Piment/Confiture ; Groovy/Lyrique ; Carré/Rond ; Bleu/Rose ; Blues/Valse ; Footballeur/Infirmière ; Skieuse/Esthéticien ; Sage-homme/Gentille-Femme ; Moi/Toi ; Moi/Moi... Ou quand les genres se mélangent et que le trois se prend pour du quatre et inversement...

Image Marco Sierro
J’ai eu le plaisir de mettre en musique pour mon amie cette histoire mélancolique qui parle des images que projettent les adultes sur les enfants et des rêves que ceux-ci leur offre en réponse.

Histoire – Télégramme Christian Graf
Christian content - histoires pressées = super - Bernard Friot, tendre et noir, caustique et moelleux à la fois - été très heureux écrire musique pour histoire télégramme - fin.

L’Événement Ian Gordon-Lennox
C’est l’histoire d’un geste anodin qui prend la stature d’événement face au monde délirant qui nous entoure. Un sourire, un regard et on oublie pour un moment l’absurdité dans laquelle nous vivons. Fanfareduloup Orchestra, dans une formule inédite, aura 5 minutes 41 secondes pour vous raconter cette histoire pressée, dans une interprétation minimaliste et poétique à prendre au premier degré, bien sûr, comme l’histoire elle-même.

Rangement Philippe Clerc – Voix : Sandra Amodio et Jean-Luc Riesen - Musique Nelson Rojas et Marco Sierro
Maman n’est pas contente, la chambre de Nicolas est un véritable foutoir… Alors il range, il, range jusqu’à disparaître… on ne le voit plus… Ne reste que la musique du « Voyeur »…

Musiciens

Lou Mastrangelo : voix
Christophe Berthet : saxophone soprano, flûte à bec
Marco Sierro : saxophone alto
Yves Cerf : saxophone ténor
Thomas Danzeisen : saxophone baryton, alto
Ian Gordon-Lennox : trompette, tuba, bugle, flûte à bec
William Bill Holden : trompette, beatbox
Yves Massy : trombone
Monika Esmerode : cor
Philippe Cornaz : vibraphone
Christian Graf : guitare, ukulélé contrebasse
Jean-Luc Riesen : contrebasse, basse
Sandro Rossetti : contrebasse, petites percussions
Raul Esmerode : batterie, cajon

Photos : Isabelle Meister

^ haut de la page ^

Ecouter en ligne

Playlist