RAIN DOGS - HOMMAGE A TOM WAITS

Jeudi 16 et vendredi 17 décembre 2021 - 20h
RAIN DOGS - HOMMAGE À TOM WAITS
L’Alhambra – Rue de la Rôtisserie 10 – 1204 Genève

Auteur, compositeur, interprète, comédien, personnage multiple et polymorphe, Tom Waits puise son inspiration aussi bien chez Harry Partch ou Howlin’ Wolf que chez Captain Beefheart et William Burroughs, quelques-unes de ses références artistiques. Les étendues désertiques de la Californie du sud, les quartiers pauvres de East Los Angeles, des routes qui ne mènent nulle part ou des trains qui ne partent jamais, des marginaux aux poches trouées ou des maquereaux bling-bling, tout peut nourrir son inspiration.
Cabaret, vaudeville, hymnes luthériens, bruitisme, free jazz, blues désespérés, mambos entêtants, rien n’échappe à sa vision tellement décalée de l’humanité. Un type formidable.
Et nous nous disons là qu’il y a un terreau tout à fait propice à la fanfare pour qu’elle s’en empare et fasse surgir des ambiances moites, des grooves interlopes, des impros nyctalopes...
En fermant les yeux, nous pouvons imaginer notre collectif s’approprier cet univers et le transformer en un train fantôme musical tout à la fois rugueux et tendre, brut et souple.
L’instrumentarium de Tom Waits étant incroyablement varié (avez-vous déjà entendu parler du Calliope, de l’Optigan ou encore du Chamberlin ?), il nous a semblé approprié de demander du renfort à Aida Diop pour le marimba ainsi que de multiples percussions.
Et bien sûr il nous fallait un chanteur : ce sera Leo Mohr, fin connaisseur et admirateur de Tom Waits, ainsi que vocaliste et personnage de scène charismatique.
On peut dire de Tom Waits qu’il a deux carrières séparées : d’un côté, le comédien et acteur (avec Francis Ford Coppola, Jim Jarmusch, Robert Altman et Terry Gilliam) et de l’autre, le musicien, performer et compositeur.
Véritable boulimique créatif, il s’intéresse aux arts plastiques, à tout ce qui a trait à la beat generation, collabore avec Bob Wilson et William Burroughs, compose un opéra, une comédie musicale avec sa femme Kathleen Brennan, qui est également co-auteure de nombre de ses textes. Tout ceci contribue à donner à ses chansons des teintes de cabaret de Berlin des années 20, des ambiances de pilier de bar, ou de perdants magnifiques.
Son goût pour le bizarre l’amène à collectionner nombres d’instruments de toutes sortes, dont il dira : j’adore composer pour un instrument que je ne connais pas.
Parmi la quinzaine de chansons retenues, on trouvera des titres tels que : Underground, Big In Japan, Jockey Full of Bourbon, Way Down In The Hole, Clap Hands.
Cette création aurait du être jouée en décembre 2020 à l’Alhambra, mais pour cause de pandémie a du être reportée à fin 2021.

Christian Graf

Billetterie en ligne : http://www.migroslabilletterie.ch/spectacle?id_spectacle=6059