Fanfare matériau

Suites et pièces fines de notre répertoire

La Fanfare du Loup est un chantier sonore permanent. Concerts, bals, musiques pour le théâtre : le matériau ne manque pas comme en témoignent ces suites et pièces fines de notre répertoire : « Trois îles », « Le système périodique », « Petite suite à côté du temps ». Ces créations méritent d’être approfondies et réinterprétées afin - comme le bon vin - d’atteindre rondeur, chaleur et volupté ! En reprenant des compositions créées durant les précédentes saisons, nous donnons au public le plaisir de les écouter pour une deuxième fois (cela concerne les plus fidèles), ou de les découvrir simplement pour une première fois.

Création : 24 avril 2008 - 20h - Théâtre de l’Alhambra

LE SYSTEME PÉRIODIQUE Musiques pour éléments chimiques – Yves Cerf
C’est la lecture du magnifique livre de Primo Levi « le système périodique » qui m’a donné envie de prendre des éléments chimiques pour prétextes musicaux, les prendre comme des occasions d’inventions ou chaque atome peut nous emmener dans un petit univers sonore et poétique.
Dans son livre, Primo Levi, au travers de 21 chapitres chacun placé sous le signe d’un gaz ou d’un métal nous livre des bribes de sa vie de chimiste avec un humour tendre et piquant, légèreté et profondeur confondues…
Pour ma part – et en toute modestie…– je vous propose une interprétation musicale de 5 éléments : Carbone, Arsenic, Azote, Antimoine et Unununium

Carbone : On connait près de dix millions de composés du carbone ; des milliers d’entre eux sont essentiels pour les processus organiques et ceux de la vie. J’ai pris un élément sonore tout simple (une gamme demi-ton / tierce mineure) qui se transforme au gré du temps, passant – comme l’atome dont il s’inspire – par divers états, traversant des phases minérales ou végétales se liant a d’autres atomes pour permettre la vie et se mettre à danser…

Arsenic : un métalloïde utile depuis l’antiquité pour colorer en jaune des céramiques… mais si on l’inhale ou l’ingère… quatre saxophone sopranos et une guitare électrique nous rappellent avec acidité le danger qui rode.

Azote : le nom de ce gaz inerte et incolore qui constitue environ 78% de l’atmosphère terrestre signifie deux choses opposées selon les étymologies, « gaz sans vie » ou « qui engendre »… venant du guano des oiseaux marins ou des chauves-souris il est un engrais. Il entre aussi dans la composition de la dynamite et de la nitroglycérine et permet la fabrication de nombreux médicaments.

Antimoine : du grec anti-monos, cet élément ne vient jamais seul. Le trombone et le cor ne se quittent plus. Leur duo à un goût médiéval car on retrouve ensuite au moyen âge le nom latin "antimonium", désignant l’antimoine lui-même, bien connu des alchimistes de l’époque. Une légende explique l’origine de ce nom par une succession de décès survenus parmi les moines effectuant des travaux de recherche sur ce corps. Mais l’antimoine c’est aussi le mascara, la séduction : trompette et saxophone ténor improvisent sur un rythme cubano-médiéval à 11 temps.

Unununium : Uuu , suite pour éléments instables. Découvert en 1974 l’Uuu 111 fait partie de la famille des instables. Il est radioactif et la durée de sa demi-vie est très courte. J’ai donc écrit une structure harmonique instable avec bombardement sonore crescendo, piano subito, rythmes de demi vies changeants….

TROIS PIECES – Yves Massy
Ces trois pièces sont jouées ici dans une version corrigée - et j’espère améliorée - par rapport à celle de leur création. L’orchestration en a été sérieusement modifiée, en cherchant plus de clarté et de simplicité d’exécution, parfois la structure elle-même a subi des altérations. Deux mouvements de la Petite Suite pour Fanfare n’ont pas résisté aux coups de ciseaux.

Lajos
Cette pièce trouve son origine dans une autre plus ancienne que j’avais intitulée Blow It, mais aussi dans une réflexion sur l’excitation éprouvée à jouer et improviser une musique à mesures irrégulières.

Petite suite à côté du temps I Prélude - II Gavotte - III Menuet - IV Trio - Rumba.
Une suite de 4 danses anciennes et d’une danse des années cinquante - ou comment faire croître une petite cellule musicale en une forme plus grande avec :

  • de vieilles recettes de grand-mère,
  • un sens perfectible de la “transversale”,
  • un amour suspect pour les travaux sans importances, ceux que personne ne nous demande de réaliser et encore moins de terminer,
  • le goût des orchestrations fragmentées.

Petite suite no 1 pour Fanfare I Mambo - II Ballade - III Galop
Suite en trois mouvements dédiés à deux compositeurs aimés :
Perez Prado pour Mambo et pour les joies simples d’un mambo qui résiste aux coups de boutoirs d’un guitariste déstructurant
Igor Stravinsky (Ballade et Galop) ensuite qui me pardonnera ou pas - à y penser sûrement pas - les clins d’oeils trop appuyés à sa petite suite pour orchestre.

TROIS ÎLESFrançois Chevrolet
L’île sans rivage
Imaginez une île, par définition circonscrite et finie, n’ayant pas de rivage, de limite. Bizarre, ce n’est donc : soit que de l’eau, soit que de la terre, donc pas une île.

L’île de Mr M est un petit joke pour notre ami tromboniste qui n’hésite pas à mette ses collègues clarinettistes dans l’embarras. C’est un petit retour ironique que certains reconnaîtront le 16 mai au Théâtre du Loup.

L’île joyeuse propulse la dernière partie dans un bref carnaval. Ca doit tourner, pulser, avec tout le monde embarqué dans le cyclone.

MUSICIENS

Christophe Berthet : saxophone soprano, clarinette
Marco Sierro : saxophone alto et soprano
Yves Cerf : saxophone ténor, soprano et basse
François Chevrolet : saxophone baryton et soprano, clarinette
Jean-François Baud : trompette
William Bill Holden : trompette
Yves Massy : trombone
Monika Esmerode : cor
Christian Graf : guitare
Jean-Luc Riesen : contrebasse
Raul Esmerode : batterie

^ haut de la page ^

Ecouter en ligne

Playlist