Un cocktail délicieux, bien nerveux et ludique, nous jouons Aujourd’hui Madame

Aujourd’hui Madame s’est formé en 1988 avec la ferme intention de violenter la scène jazz par une musique binaire, essentiellement écrite et s’inspirant du rock, de la musique classique du début du XXème siècle (Bartok, Strawinski), du jazz moderne et des séries TV anglosaxonnes.
Le quartette du départ s’est fait septette et la musique d’Aujourd’hui Madame fut nerveuse, sous-tendue par la hargne rythmique d’une pulsion rock, et la virtuosité n’y a eu de sens que si elle servait l’idée.
Jazz-rock a-t-on dit… mais loin des démonstrations ahurissantes, le groupe évoquait plutôt Zappa, Breuker ou Magma…
En 1990, Aujourd’hui Madame gagne le concours du Festival Onze + (Lausanne). Après plusieurs tournées nationales et internationales, le groupe se dissout en 1993. Quand on sait que Christophe Berthet, Christian Graf, Yves Massy, Jean-Luc Riesen et Bernard Trontin, tous les cinq membres de notre collectif en faisaient partie, il nous a semblé tout à fait naturel de jouer Aujourd’hui Madame.
A nous de réécrire et arranger les compositions des années nonante pour notre grande formation en puisant dans les musiques enregistrées sur leur unique album.
Peut-être qu’un ou des inédits ne sont pas à exclure !
Et de faire vivre encore la musique de ce groupe qui a marqué les oreilles et les esprits des mélomanes de la fin du siècle dernier.
En n’oubliant pas, bien sûr d’inviter les deux autres musiciens parmi les membres fondateurs du groupe, Philippe Ehinger aux clarinettes et claviers et Philippe Koller
au violon.
Philippe Clerc