Nature

Voyage musical au bord de La Salamandre

- créé les 26 et 27 février 2015 au Théâtre Cité Bleue - 46, avenue de Miremont - 1206 Genève

Avec Etienne Privat :jeu et chant

À l’heure où les médias diffusent quotidiennement des exemples du triste état de nos forêts, de nos océans et du royaume animalier, le quidam qui reçoit ces nouvelles peut se poser la question : quel espoir pour l’avenir de notre planète ?
Heureusement, il existe des publications qui prennent la peine de montrer les merveilles de la nature toute proche ; entre des textes passionnants et des images magnifiques, le journal trimestriel La Salamandre démontre que la nature est loin d’être définitivement anéantie.
Adepte de l’art d’enlacer un sujet textuel ou visuel avec de la musique originale, notre orchestre présente un nouveau spectacle musical inspiré de certaines observations trouvées dans les archives de La Salamandre.
Etienne Privat, comédien et chanteur devient un conteur-crooner qui, entre notes et mots, anime tout un monde de bestioles vivant sur cette planète. Pas d’artifices techniques, simplement la complicité entre un comédien et un collectif de musiciens. Une démarche scénique pour l’avenir de notre planète !

PROGRAMME MUSICAL

ORNITHOLOGUES - Où est le p’tit oiseau ?

AFFÛT – musique : Christophe Berthet
Se lever tôt… et voir sans être vu. Mode d’emploi

ETOURNEAU - musique Yves Cerf
Par le chant et par le vol, oiseau polyglotte, maxi-synchrone et hyper-social… Etourneau Sansonnet, Sturnus Vulgaris, Strarling, Star, Spreeuw, Storno, Estornino Pinto… Détermination : 21 cm. Noirâtre, avec reflets vert bronzé et pourpres. Queue courte ; ailes pointues ; long bec aigu. Plumage très pointillé en hiver (surtout femelle). Juv. brun gris avec gorge blanchâtre. Bec des ad. sombre en hiver, jaune citron au printemps. Remuant, querelleur et bruyant. Marche plus qu’il ne sautille… Il m’a toujours plu cet oiseau ! En suisse allemand on dirait das esch wörkrlech e fräche cheib c’est vraiment un satané insolent ! Il se dandine avec sérieux, même pas peur. Il vient en solo goûter les fruits et il appelle ses nombreux collègues dès qu’ils sont mûrs…

BRÈVES 1 - musique : Marco Sierro
Flashs de News ! Une mélodie obsédante, une voix détachée qui nous parle d’incroyables histoires dépassant l’entendement.

SERIAL KILLERS - musique Christian Graf
Colle et optères rodent : funeste nuit pour les escargots… Découvrez avec nous cette galerie de petits monstres où le Carabe Doré, le petit Silphe Noir, le Ver Luisant et le Drile Jaunâtre rivalisent d’ingéniosité à percer, squatter, liquéfier ces pauvres gastéropodes…quand ce ne sont pas les humains qui les dégustent à table !

CARNET D’EVASION - musique Maël Godinat
Témoin précieux et affectionné, le recueil de croquis et d’observations. Toute une philosophie…

ABEILLE - paroles et musique : Etienne Privat - arrangement : Marco Sierro
Communiquer, communiquer… Tout se transmet en rythmes, positions et figures : dancing à la rûche ! Dans sa danse, le nombre d’oscillations-frétillements de l’abeille est inversement proportionnel à la distance décrite : 10x = butin à 100m, 4x = butin à 1’500m !” Ma fascination face à la complexité intelligente de la transmission des infos chez ces insectes est, par contre, totalement proportionnelle à la préoccupation effarée que m’inspire leur précaire avenir. Alors en avant la chanson !

BRÈVES 2 - musique : Marco Sierro - Flashs de News !

PIC - musique Bernard Trontin
Ça tambourine sec dans la forêt ! Compétition ou twitts amoureux ? La première partie, assez théâtrale, s’inspire de drums battles américains ou l’on voit, sans pouvoir en croire nos yeux, des batteurs se lancer dans des concours de rapidité devant une foule compacte et délirante. Leurs roulements étants mesurés par d’énormes drummomètres, tandis que des gogo girls chauffent l’assistance !, bien sûr, jamais ils n’atteignent la vélocité du tambourinage du pic. Quant à la deuxième partie, c’est une tendre valse qui nous rappelle que le drumming du pic lui sert aussi à séduire la gente féminine, avec un succès qui n’est pas sans provoquer quelques jalousie chez notre batteur.

MOUSTIQUE - musique Monika Esmerode
Zzzzzzzzzzzzzzz… Aïe ! Qui pique ? Pourquoi ? Quand ? Comment ? Lorsque j’étais petite dans le Minnesota, pays des moustiques, mon oncle m’expliquait souvent que si je retenais mon souffle quand les moustiques me piquaient, ils mourraient asphyxiés, puisqu’il n’y aurait plus d’oxygène dans mon sang. J’ai alors essayé… je suis devenue rouge, rouge ! Les moustiques s’en étaient alors donnés à cœur joie. Puis ils s’étaient envolés, le ventre bien rempli… de mon sang juteux de jeune fille naïve.

LOIR – paroles et musique : Etienne Privat - arrangement : Y. Massy
Rien ne vaut une petite sieste, non ? - “petite” vous dites ?...Hein ? Quoi ? Vous me réveillez pour ça ? Dire quelque chose sur cette berceuse ? Ffffffff, noooon ! Laissez-moi replonger dans mes rêves, c’est trop bon… Et relancez-moi au printemps, si vraiment ! Laissez, laissez, j’fermerai …

BRÈVES 3 - musique : Marco Sierro
Flashs de News !

BAL MINI BESTIOLES - musique : Bill Holden
Tenue de soirée dans le monde miniature. Qui dois-je annoncer ?
Mini - bestioles : Reconnaître quelques minuscules arthropodes.
Mon enfance a baigné dans la culture audio-visuelle sous forme de dessins animés, des “cartoons” où les personnages étaient, pour la plupart, des pastiches du monde animalier. Leurs mouvements ont été souvent rythmés par des musiques qui les faisaient danser des fox trots, tangos et autres polkas. Quoi de plus normal donc, que de faire valser les insectes, ces mini bestioles à six pattes dont l’arrivée au grand bal est annoncée par Etienne Privat, maître de cérémonies par excellence !

ORTIE - musique : Jean-Luc Riesen
Ragots ou vérité ? La parole est à la défense !
Moi qui ai peu fréquenté les tribunaux, (hormis lors un procès pour objection de conscience mais il s’agissait alors plutôt de théâtre guignol) je n’en ai à l’esprit que des images d’Epinal : L’apparat de la robe, l’index accusateur, le verbe haut, une goutte de sueur sur la tempe de l’accusé, le coup de marteau définitif. Des clichés donc. Alors va pour une musique de série B, histoire d’accompagner cette pauvre Madame l’Ortie, fibre patibulaire mais grand cœur, flanquée de deux gendarmes et 10 musiciens.

ANIMOKRI - paroles et musique : Etienne Privat
Comment s’expriment les animaux ? Au début était le verbe !
Quelques termes croisés au cours de “l’épluchage Salamandrique”, une curiosité piquée au vif, une recherche parmi la multitude de vocables définissant l’émission d’un son chez l’animal… Là, était la matière première. Ensuite, l’envie de réunir cette brochette de Fanfarons pluri-qualités, dans un opus qui sorte du gros bastringue : un truc vocal, direct, sobre et plaisantin.

MUSICIENS

Etienne Privat : texte, chant et jeu - adaptation et mise en forme des textes
Christophe Berthet : saxophone soprano et baryton, clarinette
Marco Sierro : saxophone alto
Yves Cerf : saxophone ténor, flûte, charango
Monika Esmerode : cor
Yves Massy : trombone, serpent
Bill Holden : trompette
Christian Graf : guitare
Jean-Luc Riesen : basse électrique
Bernard Trontin : batterie

Photos - Philippe Clerc

^ haut de la page ^

Ecouter en ligne

Playlist