Histoires de Loups

Trois contes musicaux
Concert ludique pour enfants de 5 à 105 ans

Musique : Maël Godinat, Massimo Pinca, Yves Massy
Adaptation du texte : Yves Massy
Exécutants - Choeur d’enfants – Orchestre - Narrateur (un saxophoniste de l’orchestre)
Décor - Une bassine d’eau sur un tabouret, au premier plan.

- créé les 31 janvier et 1er février 2015 à la salle Frank-Martin - Collège Calvin - 3, rue de la Vallée - 1204 Genève

Avec les enfants de la maîtrise du Conservatoire Populaire de Musique, Théâtre et Danse, direction Magali Dami et Serge Ilg – Récitant : Marco Sierro

Chers parents,
Il était temps aussi de s’attaquer à la frayeur que ce seul nom, le loup, prononcé à la nuit tombée, peut susciter dans les jeunes têtes.
Ce sera donc des Histoires de Loup, de ces contes célèbres qui ont bercé nos soirées, et peuplé nos jeunes nuits de massives silhouettes aux yeux d’or. Ce sera comme un joyeux exorciste de ces peurs, que nous enseignerons aux plus jeunes. Oui, nous avons appris à nous moquer du Loup. A bas le Loup.

Cher enfant,
Tu as peur du Loup ? Et des histoires de loup ? Nous aussi on avait très peur du Loup ! Tu en as peur surtout le soir, quand la nuit tombe ? Nous aussi, tout pareil ! Tu aimes bien, au fond, avoir un petit peu peur, mais pas trop ? Tiens, c’est drôle, nous aussi. Alors, viens, nous t’apprendrons nos astuces pour ne plus avoir trop peur du loup, mais un petit frisson d’excitation et de curiosité. Et puis, tu nous alerteras, toi, quand le loup approche, car tu vois tout, toi, de tes grands yeux.
A nous tous, on l’aura, le Grand Méchant, car, à nous tous, on est plus fort que lui… Et puis, le Grand Méchant n’est pas toujours le loup.

PROGRAMME MUSICAL

Les trois petits loups et le grand méchant cochon
Musique de Massimo Pinca

Trois Petits Loups quittent leurs parents et se construisent chacun une maison. Le premier fait une maison en pierre. Le Grand Méchant Cochon s’assied dessus, la casse, le Petit Loup doit se réfugier dans la maison de bois de son frère. Le Grand Méchant Cochon revient, s’assied sur la maison de bois, la casse, et les deux Petits Loups doivent se réfugier dans la maison de paille de leur frère. Le Grand Méchant Cochon veut s’y asseoir, pour la casser, mais la paille le fait tant éternuer - il a des allergies, pauvre Cochon - qu’il doit partir en courant pour chercher un mouchoir. Les trois petits Loups en profitent pour le faire tomber dans la rivière.
Moralité : Il faut toujours avoir un mouchoir dans sa poche.
Autre moralité : après toutes ces aventures, le Loup devrait apprendre à nager.

Personnages : Le Narrateur - Premier Petit Loup - Second Petit Loup - Troisième Petit Loup - Le Grand Méchant Cochon - La Moralisatrice à lunettes - Chœur. Des masques peuvent aider à identifier les personnages.

LIVRET
Le Narrateur : Voici un conte de Loups, une histoire bien connue, mais qui a un peu la tête un bas… Le méchant n’est pas celui que l’on croit, et il n’est pas si méchant que ça. Voici les Trois Petits Loups et le Grand Méchant Cochon. Trois Petits Loups, ayant grandi, quittent leurs parents et se construisent chacun une maison...

Le Chœur : Une maison en pierres.

Le Premier Petit Loup : "Ma maison sera en pierres, bien solide et confortable. A l’abri dans ma chaumière, je serai invulnérable.

Le Narrateur  : C’est pas bien compliqué. Le Petit Chaperon Rouge entre chez Grand-Mère. Le Loup est dans le lit, déguisé en Grand-Mère. C’est pas bien compliqué. Le Petit Chaperon Rouge entre chez Grand-Mère, et fait semblant de ne pas reconnaitre le Loup. C’est...

La Moralisatrice, en l’interrompant : ...C’est pas bien compliqué.
Le Narrateur est surpris pas la réplique du Moralisateur.

Le Loup : Mets l’gâteau sur la table, Petit Chaperon Rouge, et vient dans ce grand lit, et viens dans ce grand lit. Tu as bien du courage, Petit Chaperon Rouge, de venir jusqu’ici, de venir jusqu’ici.

Le Petit Chaperon Rouge : Grand Mère, que vous avez de grands bras !

Le Loup : C’est pour mieux t’embrasser, mon enfant.

Le Petit Chaperon Rouge : Grand Mère, que vous avez de grandes jambes !

Le Loup : C’est pour mieux courir, mon enfant.

Le Petit Chaperon Rouge : Grand Mère, que vous avez de grandes oreilles !

Le Loup  : C’est pour mieux t’entendre, mon enfant.

Le Petit Chaperon Rouge  : Grand Mère, que vous avez de grands yeux !

Le Loup  : C’est pour mieux te voir, mon enfant.

Le Petit Chaperon Rouge : Grand Mère, que vous avez de grandes dents !

BOUM !

Le Narrateur : C’est pas bien compliqué. Le Petit Chaperon Rouge assomme le Loup et le repousse hors du lit. Le Loup tombe dans le pot de chambre… Le Petit Chaperon Rouge téléphone au chasseur. C’est pas bien compliqué.

La Moralisatrice : C’est pas bien compliqué.

Le Narrateur : C’est pas bien compliqué. Le chasseur ouvre le ventre du Loup, sort la Grand Mère, y met une grosse pierre, recoud le ventre du Loup… et jette le Loup dans la rivière. C’est pas bien compliqué.

Le narrateur plonge sa tête dans une bassine d’eau pour illustrer son propos.

La Moralisatrice, après réflexion : …Nager avec une pierre dans le ventre, ça, s’est compliqué… (avec un soupir) Mon Dieu ! Le Loup doit vraiment apprendre à nager !!!
Le Grand Méchant Cochon : Zut mon allergie tchi-a-tchi-a-tchi. V’la que ça r’commence, tchi-a-tchi-a-tcha. Mon rhume des foins, tchi-a-tchi-a-tchi. Avec tout’ cette paille, tchi-a-tchi-a-tcha.

Le Narrateur : Le Grand Méchant Cochon s’enfuit à la recherche d’un mouchoir. Des larmes plein les yeux, il ne voit pas les petits Loups, qui le poussent…

Le Choeur : …dans la rivière. Ah, ah, ah...(PLOUF)

Le narrateur plonge sa tête dans une bassine d’eau pour illustrer son propos.
La Moralisatrice à lunette
s : Tss Tss Tss, Tout d’abord, il faut toujours avoir un mouchoir dans sa poche… (avec un soupir) Mon Dieu ! Le Grand Méchant Cochon doit vraiment apprendre à nager !!!

Le loup et l’agneau - Musique de Maël Godinat

Un agneau mignon buvait dans la rivière.
Arrive un Loup affamé : Tu salis mon eau ! - Même pas vrai ! Tu t’es moqué de moi l’année passée ! - Même pas vrai ! J’étais pas né. C’était ton frère ! - Même pas vrai ! Je n’ai pas de frère !
Sans plus se chercher d’excuses, le Loup s’approche pour le manger... mais tombe dans la rivière.
Moralité : le Loup doit apprendre à nager

Personnages : Le Narrateur - Choeur 1 (L’agneau) - Choeur 2 (le Loup) - La moralisatrice à lunettes

LIVRET

Le Narrateur  : Le Loup et l’Agneau. Le plus fort a souvent raison… mais pas toujours... Un mignon petit agneau buvait en la rivière...

Le Choeur 1 (L’agneau) : Ah, combien j’aime boire cette eau tellement limpide. Avant d’aller croquer l’herbe verte du pré. Le soleil s’est levé, et bien qu’un peu timide. Le midi sera chaud, en ce jour d’été.

Le Narrateur : Mais soudain… un Loup apparait, très affamé. Ahouuuuu !!!!

Le Choeur 2 (le Loup) : Qui t’as permis de boire, de boire en ma rivière, et de polluer l’eau de ton sale museau...

Le Choeur 1 (L’agneau) : Cher Monsieur, soyez sûr que je laisse cette eau. Après y avoir bu, aussi pure qu’hier. Je ne pollue en rien, car je bois dans un verre. Je respecte bien trop ce qui est propre et beau. (Mêm’ pas vrai, c’est tout faux, mêm’ pas vrai, c’est tout faux, Je ne pollue en rien, car je bois dans un verre.)

Le Narrateur  : Hmmm…C’est vrai que l’agneau boit l’eau sans la salir : ce Loup est un menteur…

Le Choeur 2 (le Loup)  : Et puis, mille fois déjà, tu dis du mal de moi et d’énormes mensonges, depuis plus d’une année.

Le Choeur 1 (L’agneau) : Mêm’ pas vrai, tu mens, toi !, ça n’peut pas être moi,
vois-tu, l’année passée, je n’étais même pas né.

Narrateur  : Hmmm… C’est vrai que l’agneau n’était pas né il y a une année. Ce Loup est menteur…

Le Choeur 2 (le Loup)  : Ce n’est pas important, que tu ne sois pas né car si ce n’était toi, c’était donc ton frère !

Le Choeur 1 (l’Agneau)  : Mêm’ pas vrai, mêm’ pas vrai, ton nez s’est allongé.
Tu mens comme un dentiste, car je n’ai pas de frère.

Le Narrateur  : Hmmm…C’est vrai que l’agneau n’a pas de frère. Ce Loup est un menteur...

Le Le Choeur 2 (le Loup)  : Si ce n’est pas ton frère, quelqu’un de ta famille.
Il faut que je me venge... et il faut que je mange.

Le Narrateur : Le Loup s’approche de l’agneau pour le dévorer…Mais l’agneau est rusé… Le Loup saute, l’agneau s’écarte… le Loup tombe dans la rivière, (PLOUF)

Le Narrateur plonge sa tête dans une bassine d’eau pour illustrer son propos.

La Moralisatrice à lunettes  : Le Loup n’a pas de chance cette année… (avec un soupir) Mon Dieu ! Le Loup doit vraiment apprendre à nager !!!

Le petit Chaperon Rouge - Musique de Yves Massy

Le Petit Chaperon Rouge s’en va offrir une galette à sa Grand-Mère. Le Loup l’y devance, mange la Grand-Mère et se met au lit, à sa place. Arrive le Chaperon Rouge, avertit du piège. Il assomme le Loup, appelle le chasseur, qui libère la Grand-Mère et jette le Loup à la rivière.
Moralité : Le Loup devrait apprendre à nager, c’est pas bien compliqué.

Personnages : Le Petit Chaperon Rouge (choeur 1) - Le Loup (choeur 2) -
Le grand choeur (tous) - Le Narrateur

LIVRET

Le Narrateur et le (la) Moralisatrice ont une discussion en avant-scène.
Le Narrateur : C’est pas bien compliqué. Le rouge est une couleur. Un chaperon est un petit chapeau. Le Petit Chaperon rouge est une petite fille. Le Petit Chaperon Rouge porte un Chaperon Rouge. C’est pas bien compliqué.

La Moralisatrice  : C’est pas bien compliqué.

Le Narrateur : C’est pas bien compliqué. Le Petit Chaperon Rouge a une Grand-Mère. Le Petit Chaperon Rouge veut lui apporter un gâteau. En chemin, le Petit Chaperon Rouge rencontre le Loup. C’est pas bien compliqué.

La Moralisatrice : C’est pas bien compliqué.

_ Le Narrateur : C’est pas bien compliqué. Le Petit Chaperon Rouge dit au Loup qu’elle va chez Grand-Mère. Le Loup court chez Grand-Mère devant le Petit Chaperon Rouge. C’est pas bien compliqué.

La Moralisatrice : C’est pas bien compliqué.

Le Narrateur : Le Loup mange Grand-Mère. Le Loup met les habits de Grand-Mère. Le Loup se met dans le lit de Grand-Mère. Le Loup attend le Petit Chaperon Rouge. C’est pas bien compliqué.

La Moralisatrice  : C’est pas bien compliqué... Mais… Il faut avertir le Petit Chaperon Rouge !?!

Le Narrateur : ...Oui.

La Moralisatrice, chantant, au Petit Chaperon Rouge  : C’est pas bien compliqué. Le Loup est chez Grand-Mère. Il l’a même mangée. Pas encore digérée. C’est pas bien compliqué. Voilà ce qu’il faut faire : Tu te rends chez Grand-Mère. Et surtout tu te tais. Tu fais semblant de croire ce Loup mal déguisé.

La Moralisatrice revient vers le narrateur.

Le Choeur : Une maison en bois.

Le Second Petit Loup : Ma maison sera en bois, chaude et facile à construire.
Quatre murs et un grand toit, il n’y a plus qu’à la vernir.

Le Choeur  : Une maison en paille.

Le Troisième Petit Loup : Ma maison sera en paille, légère et fraiche en été.
Ce n’est plus qu’un p’tit travail pour bientôt la terminer.

Le Narrateur  : Les trois Petits Loups terminent fièrement leurs maisons. Mais le Grand Méchant Cochon rôde, il a grand faim, et les Petits Loups lui semblent bien à son goût. Il s’approche alors, à pas de cochon, de la maison en pierres du Premier Petit Loup…

Le Choeur  : Attention P’tit Loup, v’là l’ Méchant Cochon, va donc te cacher dedans ta maison. Ta maison en pierres est tellement solide qu’elle arrêtera ce cochon stupide.

La Moralisatrice à lunettes (a cappela) : Mais Grand Méchant Cochon casse la maison !!!

Le Premier Petit Loup  : Cochon s’est assis sur ma p’tit’ maison et il est si lourd, c’est un vrai bris’-fer. Courrons chez mon frère, il avait raison. C’est sûrement en bois qu’il fallait la faire.

Le Narrateur : Petit Loup se sauve dans la maison en bois de son frère. Mais voici le Grand Méchant Cochon qui s’approche.

Le Choeur : Le voici encore, l’horrible Cochon. Combien de misères va-t-il leur faire ? Il veut les manger, lui et son p’tit frère,il veut les manger dans un gros bouillon.

La Moralisatrice à lunettes (a cappela)  : Et Grand Méchant Cochon casse la deuxième maison !!!

Le Premier et second Petit Loup : Cochon s’est assis sur not’ p’tit’ maison
Et il est si lourd, c’est un vrai bris’-fer. Courrons chez not’ frère, il avait raison
c’est sûrement en paille qu’il fallait la faire.

Le Narrateur  : Les deux Petits Loups se sauvent dans la maison en paille de leur frère. Mais voici le Grand Méchant Cochon qui s’approche à nouveau…

Les trois Petits Loups : Nous sommes perdus, une maison en paille n’est pas bien solide. Qui a une idée pour tous nous sauver ? Ah, quelle pagaille !
L’horrible cochon voudrait nous manger.

Le Narrateur : Mais que se passe-t-il ? Le cochon s’arrête ! Il éternue !

MUSICIENS

Avec les enfants de la maîtrise du Conservatoire Populaire de Musique, Théâtre et Danse, direction Magali Dami et Serge Ilg

Anna Baureder
Rahman Bonadonna
Lena Burghardt
Diego Castro
Leyth Ferguson
Arthur Haeberli
Audrey Heimendinger
Joans Hocker
Clarissa Lettieri
Philippe Locher
Moïra Missaoui
Noemi Papillon
Alan Saliou
Gaëlle Saliou
Loïc Saliou
Jeanne Sapin
Augustin Schemel
Roxane Sapin

Christophe Berthet : saxophone soprano et baryton, clarinette
Marco Sierro : saxophone alto, récitant
Yves Cerf : saxophone ténor et basse
Yves Massy : trombone
Bill Holden : trompette
Christian Graf : guitare
Maël Godinat : piano
Jean-Luc Riesen : basse électrique
Bernard Trontin : batterie, hang

Photos - Philippe Clerc

^ haut de la page ^

Ecouter en ligne

Playlist

  • Les trois petits loups et le grand méchant cochon Télécharger

    - MP3 - 11.2 Mo

  • Le loup et l’agneau Télécharger

    - MP3 - 12.9 Mo

  • Le petit chaperon rouge Télécharger

    - MP3 - 16.7 Mo