Saison 15-16

5 concerts - 3 thés dansants = 16 soirées musicales

Orchestre incontournable, unique en son genre dans le paysage du jazz et de la musique improvisée, le Fanfareduloup Orchestra vous convie à sa onzième saison musicale.

Notre collectif, tous concepteurs, tous compositeurs, tous improvisateurs, tous interprètes, vous invite à nous suivre musicalement mois après mois, à travers différentes thématiques toujours nouvelles. Avec à chaque fois la page blanche qui stimule la créativité de tous.

En vrac, laissez-vous donc surprendre par : deux THÉS DANSANTS champêtres avec le jardin des Charrotons et les jardins de Cocagne, les courtes histoires de Slawomir Mrozek rassemblées sous le titre MANUEL DE SURVIE POUR UNE SOCIÉTÉ DE DINGUES, un grand THÉ DANSANT pour la fête du théâtre, la reprise de notre parcours amoureux des diverses musiques de la New Orléans avec TREMÉ, pensez global, écoutez local avec notre concert AGRICOLTURE, une balade poétique sur des textes de Gabriel Alanis avec VERS SAUVERNY , un hommage à Joe Coker et à son méga rock’n’soul band génial avec MAD DOGS AND ENGLISHMEN.

Chaque concert vous permettra de (re)découvrir la richesse et la diversité de notre collectif. Principalement à l’Alhambra qui ré-ouvre après rénovation pour devenir la maison des musiques.

Dimanche 20 septembre 2015 à 17h
THÉ DANSANT
Jardin de Cocagne - Chemin de Plantée 66 - 1285 Avusy

Dimanche 27 septembre 2015 à 17h
THÉ DANSANT
Jardin des Charrotons - Chemin des Grands-Champas - 1232 Confignon

Première phase de la thématique AgricOlture du mois de janvier 2016, nous amenons notre musique festive dans les jardins lors de deux fêtes à la campagne.
Un hommage à ces lieux à Genève qui rendent possible le fait d’avoir des légumes bio à km zéro, produits hors d’une logique commerciale.

Jeudi 29 octobre 2015 - 20h
MANUEL DE SURVIE POUR UNE SOCIÉTÉ DE DINGUE - Autour de Slawomir Mrozek
Théâtre de l’Alhambra, rue de la Rôtisserie 10, 1205 Genève

Récitant(e) : Lucie Rausis

Rares sont les histoires qui touchent tous les musiciens de notre orchestre.
Après les histoires pressées de Bernard Friot destinées aux enfants de 7 à 107 ans, nous mettons en musique les petites nouvelles du grand écrivain polonais Slawomir Mrozek (1930-2013). Son oeuvre est souvent associée au théâtre de l’absurde.
Comment se faire adopter par la reine d’Angleterre, vendre son âme au diable au meilleur prix ou solliciter un prix Nobel ?
Mrozek a réponse à tout. De A comme Angoisse à Z comme Zèle, en passant par Démocratie et Révolution, ses histoires très courtes sont un vrai manuel de survie à l’usage du monde contemporain. Plus ses idées sont loufoques, plus elles font mouche. Entre les mots du récit et les notes d’une mélodie il y a de quoi tisser un spectacle déconcertant.
Il est des cyniques qui, tout de suite, voient clair, c’ ;est-à-dire noir. S’il ricane, s’il raille, s’il fait rire, c’est toujours pour nous acculer à regarder en face, sans échappatoire possible, ces pantins ridicules qui s’agitent sur la terre, empêtrés dans le grotesque de leur condition ; tout un monde dont ils sont autant les victimes que les complices, et qui ne tient que parce qu’il est absurde.
Marion Van Renterghem
- Le Monde

Dimanche 1er novembre 2015 - 17h
THÉ DANSANT DU THÉATRE
Grand Café de la Parfumerie - 7, chemin de la Gravière - 1227 Acacias-Genève

Cette fin de semaine marque la fête du théâtre dans tous les lieux dédiés à cet art de la scène. Pour marquer le coup, notre orchestre envoie ses mélodies les plus rythmées afin de faire danser petits et grands.

Vendredi 11 décembre à 20h, samedi 12 décembre à 21h, dimanche 13 décembre 2015 à 17h, Vendredi 18 décembre à 20h, samedi 19 décembre à 19h, dimanche 20 décembre 2015 à 17h,
TREMÉ - A tribute to New Orleans
Théâtre du Loup - 10, chemin de la Gravière - 1227 Acacias-Genève

Suite au succès de l’an dernier, reprise exceptionnelle de ce spectacle créé en décembre 2014.
Un projet qui s’inspire d’une série TV reprenant le nom d’un quartier de la Nouvelle-Orléans, le Tremé. C’est un lieu symbolique de la culture afro-américaine et créole et bien avant l’abolition, il est historiquement le quartier des noirs non esclaves. La série se déroule trois mois aprè ;s le passage de l’ouragan Katrina alors que les résidents de la ville, musiciens, chefs-cuisiniers, Indiens de Mardi Gras, essayent de reconstruire leur vie, leur maison et leur culture unique. La musique, omniprésente tout au long de la série montre bien comment la Nouvelle Orléans et le delta du Mississippi ont façonné une bonne partie des musiques que nous écoutons aujourd’hui.
Notre orchestre vous propose un parcours amoureux des diverses musiques que cette ville a créées, adaptées ou transformées tout au long du XXème siècle. Je pense au jazz, au funk, aux marching bands des enterrements, aux percussions des Indians, au zydeco des Acadiens et bien sûr au blues du Delta et même au rap façon New Orleans, le tout brassé par des courants créoles et caribéens. Vous allez tous danser !
A la suite de notre concert du samedi 12 décembre, Escalade oblige, DJ Tronte, notre batteur vous fera danser avec sa sélection de vinyles.

Jeudi 21 et vendredi 22 janvier 2016 - 20h
AGRICOLTURE - Pensez global, écoutez local
Théâtre de l’Alhambra, rue de la Rôtisserie 10, 1205 Genève

En collaboration avec les coopératives agricoles Le jardin des Charrotons et Les jardins de Cocagne
Dans ce monde apparemment sans espoir, presque entièrement dédié au profit et à la production de masse, ce monde qui nous invite à payer moins pour avoir plus rapidement quelque chose de prêt, prêt à porter, à manger, prêt à écouter, des épinards déjà lavés, coupés et surgelés aussi bien que de la musique dématérialisée prête à être téléchargée... eh bien, dans ce monde on peut encore choisir. Choisir de ne pas acheter, mais de coopérer pour produire soi-même, de désherber notre champ de carottes de 200 mètres de long au petit couteau accroupis par terre, choisir de passer le mercredi soir à laver et couper les légumes du jardin, choisir de renoncer aux fraises en janvier. Choisir d’apprendre à faire de la musique, d’acheter encore des disques, d’aller encore écouter des concerts. Choisir bien d’autres choses aussi, bien sûr. AgricOlture est l’ode de notre orchestre à la possibilité de choisir dans ce monde, ainsi que l’occasion de soutenir les acteurs qui agissent notre canton pour une production alimentaire biologique de proximité.
A cette occasion, notre ensemble présentera une création musicale dans laquelle les compositeurs vont s’inspirer de manière libre des thématiques liées à l’écologie, à une alimentation saine, à la coopération et la solidarité.

Jeudi 25 et vendredi 26 février 2016 - 20h
VERS SAUVERNY - balade sur des textes de Gabriel Alanis
Théâtre de l’Alhambra, rue de la Rôtisserie 10, 1205 Genève

Récitante : Lorianne Cherpillod
Avec le Choeur en Scène du Conservatoire de Musique de Genève - direction Cécile Polin-Rogg

Cet hiver, l’Orchestra vous raconte une balade vers Sauverny. Ce spectacle met en scène les souvenirs d’un jeune promeneur, chantés par un choeur d’enfants, qu’interrompent les récitatifs désabusés et allégoriques de La Forêt.
Notre ensemble vous livre deux rêveries complices, et différentes, sur le bord de la Versoix. Venez écouter les bois comme on ne les entend jamais.
Pour accompagner ce jeune choeur, des compositions collectives battent le fourré en quête de nouvelles espèces musicales. D’une atmosphère à l’autre, c’est un petit biotope qui surgit : ses aléas, ses mouvements, ses différentes saisons. Véritable esprit des bois, enregistrant ses moindres pensées et bruits, La Forêt ne se privera pas de nous rappeler son étendue, sa pérennité et sa vérité : Vers Sauverny !... psss... des vers... pas besoin d’en rimer... il y en a depuis le cambrien... les vers commencent toujours par précéder les poètes... ça se sait... quand, au final, ils ne les décomposeraient pas... et un rêveur... bon... à l’envers... à l’endroit... qu’il s’arrête où il veut... on ne m’arrête pas comme ça, moi !
Gabriel Alanis est un ami de longue date de notre pianiste. Il n’a encore rien publié, mais nous apprécions beaucoup sa poésie minimaliste et évocatrice...

Jeudi 21 et vendredi 22 avril 2016 - 20h
MAD DOGS AND ENGLISHMEN - A tribute to Joe Cocker
Théâtre de l’Alhambra, rue de la Rôtisserie 10, 1205 Genève

Avec : Vanessa Horowitz & Léo Mohr : chant

Souvenirs de jeunesse de Raul Esmerode, notre batteur

A Buenos Aires, le rituel se répétait chaque samedi soir.
Après la semaine d’école avec ses hauts et ses bas, je reprenais le même bus qui, pendant trois quarts d’heure se transformait en Magic Bus and the magical Mistery Tour pour finir à l’autre bout de la ville dans un cinéma de l’avenida Cabildo. On y projetait depuis un bon bout de temps et en alternance Woodstock et Mad Dogs and Englishmen.
C’était le rendez-vous incontournable d’une faune hétéroclite qui avait un point en commun : une attirance inexplicable pour le rock and roll et la musique pop anglaise.
On se retrouvait là, aux alentours de minuit. Jeunes bien comme il faut issus de la classe moyenne (qui à cette époque avait encore les moyens), hippies de tout bord avec leurs allures déconcertantes mais toujours peace and love. Il y avait aussi quelques filles pour donner un petit plus à la chose car il n’y a pas que les films pour rêver.
J’imagine que la marijuana devait sûrement traîner par là aussi mais à cette époque je n’arrivais pas à distinguer son odeur de celle du tabac. J’ai fait des progrès depuis.
Une fois que le film avait commencé, assis dans le noir, je voyageais déjà à des milliers de kilomètres de l’Argentine. Il n’y avait plus de militaires, de Peròn, de Gardel, de Boca Juniors contre River Plate, de Monzòn. Rien de tout ça autour de moi.
Il n’y avait que Joe Cocker qui me donnait son âme sur un plateau, accompagné par ce méga rock’n’soul band génial que je n’ai jamais réussi à oublier.

POUR COMMANDER VOS ABONNEMENTS 15-16

Pour réserver vos billets pour un concert de la saison

^ haut de la page ^