2050 ou la collision différée...

DRAME MUSICAL
Musique de Yves Massy
Livret de Philippe de Rougemont et Dominique Ziegler

- Création : du 18 au 21 février 2010 - Théâtre de l’Alhambra, Genève.

Le spectacle « 2050 » a pour ambition d’aborder de manière frontale et sans concessions la catastrophe écologique qui menace l’humanité dans un très court terme, si des mesures radicales ne sont pas prises par cette même humanité pour y remédier. Les statistiques scientifiques marquent en effet le tournant irrémédiable de la dégénérescence de notre rapport à l’environnement pour 2050. Si des mesures draconiennes n’ont pas été prises jusqu’à cette date butoir, c’est purement et simplement la fin du monde qui est enclenchée. Ces données alarmistes ne sont pas le fruit de l’imagination de vagues militants extrémistes ou de profonds paranoïaques. Elles émanent de sources scientifiques sûres, établies.

Le scientifique Philippe de Rougemont, l’auteur de théâtre Dominique Ziegler, le compositeur et tromboniste Yves Massy, ainsi que la Fanfare du Loup ont joint leurs talents, capacités et connaissance communes, afin d’aborde ce douloureux sujet à travers un spectacle inédit, tant dans la forme que dans le fond : le spectacle musical d’anticipation pré-apocalyptique !

Le scénario de base est le suivant : un jovial quinquagénaire, vivant dans un pays démocratique avancé, et aux idéaux consensuels et concernés, rentre à la maison après une saine journée de labeur. Il se retrouve soudain confronté à un mystérieux être au visage marqué, qu’il croit vaguement reconnaître. Il s’agit de son fils, âgé comme lui de cinquante ans, mais né en 2000 et revenu par le biais d’une faille spatio-temporelle de l’an 2050 ! Le fils relate alors le monde de 2050, les trous dans la couche d’ozone, la déréliction des conditions de vie et tout ce qu’elle a générée comme tensions sociales, catastrophes humaines, politiques, économiques, bref, le monde à venir !

Il est de bon ton, dans les gouvernements occidentaux aujourd’hui, comme dans les discours politiques de mentionner son attachement à la recherche de solutions pour les problèmes écologiques. Néanmoins, les auteurs du spectacle estiment que ces gesticulations s’apparentent davantage à de la poudre aux yeux, à de l’enfumage esthétique, plus qu’à une réelle volonté de résoudre les problèmes de fonds. Résoudre les problèmes de fonds impliquerait une remise en question rapide et brutale de la manière d’organiser la société dans notre monde contemporain, bâtie particulièrement autour du modèle occidental. Cela implique aussi et surtout de s’interroger sur la volonté de profit à court terme de l’élite économique qui dirige les affaires du monde et sur la complicité de leurs représentants politiques.Cela implique donc une lecture de classe, un démontage de certains mécanismes de domination et manipulations, qu’il est déconseillé d’exprimer à trop haute voix, sous peine de passer pour de furieux gauchistes intolérants.

Les auteurs de ce spectacle estiment qu’il est dans le sens de l’intérêt général de partager avec le plus large public possible ces interrogations pourtant essentielles. La Fanfare du Loup, présente sur la scène artistique genevoise de puis plus de vingt ans, partage ces inquiétudes. A travers un spectacle musical ludique et riche en couleurs, nous entendons ouvrir le débat avec les élèves et les enseignants, être à l’écoute de leurs préoccupations s et s’interroger avec eux sur notre présent immédiat, mais surtout sur leur avenir !

Le spectacle a pour ambition de restituer toutes les thématiques énoncées ci-dessus, de manière fluide et accessible au plus grand nombre.

Il s’agit d’un spectacle de divertissement à vocation citoyenne, citoyenne du monde !

Musique de Yves Massy

Prélude
Chanson du ministre
I love My Child
Première rencontre
Craignos
Première infos
Clash
Deuxièmes infos
Réaction
Pardon Papa - vox populi
Transition
Interlude
Extase
Bad trip
Nucléaire Bullshit
Terminator travaille
Bravo
The Real Solution
Pétage de plomb
Terminator revient
Chanson du ministre

Musiciens

Agnes Martin-Sollien : alto, scie musicale
Francesco Biamonte : basse
Christophe Berthet : saxophone alto, clarinette basse, voix
Marco Sierro : saxophone alto et baryton, voix
Yves Cerf : saxophone ténor, flûte traversière, voix
Ian Gordon-Lennox : trompette, buggle, tuba, voix
William Bill Holden : trompette, flugabone, voix
Yves Massy : trombone, tuba, voix
Christian Graf : guitares, banjo, voix
Jean-Luc Riesen : contrebasse, voix
Raul Esmerode : vibraphone, voix
Bernard Trontin : percussions, voix

photos : Marius Durand

^ haut de la page ^

Ecouter en ligne

Playlist